25 août 2010

L'Arbre - Intense Ressenti

Début : Un homme rentre chez lui avec sa petite fille, Simone. Il meurt brutalement d'un arrêt cardiaque.

Julie Bertucelli ne déborde pas dans le mélo. Ce film est simplement bouleversant, délicat.

Simone, pour continuer à vivre et être heureuse, s'imagine que son papa s'est réincarné en Arbre et initie sa Maman, Dawn à cette présence, puis un de ses frères. Elle l'entend respirer, et communique avec lui, ne veut pas le quitter. Un échange que l'on ressent grâce aux prises de vue. La sensibilité qui se dégage des portraits est touchante de naturel, de réalisme avec une Charlotte Gainsbourg magnifique dans ce rôle. Le temps parait suspendu, mais petit à petit la vie reprend sont cour pour cette famille, pour cette Maman qui est aussi une femme, avec de nouvelles rencontres... Je ne révèle pas la suite...

Evidemment, pour ceux qui me connaissent, je ne suis pas sortie indemne de la salle de cinéma. Evidemment j'ai pensé à mes enfants et cette question qui m'obsède : comment font ils pour vivre avec cette absence ? Ils me disent souvent qu' il est et restera à tout jamais dans leur coeur. De toute façon je n'aime pas cette phrase qui dit "faire son deuil" parce qu'on oublie pas. Le temps certes efface la peine, quoique... Mais non, on n'oublie pas...

Posté par Piazzo à 14:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur L'Arbre - Intense Ressenti

    Quand on perd son papa, que l'on ai 5,10 ou 43 ans la douleur est la même... l'absence est la même... il faut du temps, beaucoup de temps pour que ce sentiment de manque s'estompe... les enfant on la chance d'avoir en eux le pouvoir et la force de la vie...c'est ce qui les sauve! Je n'ai pas voulu voir ce film...trop douloureux!

    Posté par Madame zasa, 01 septembre 2010 à 22:54 | | Répondre
Nouveau commentaire